Voyage au Sri Lanka : Negombo, Colombo, Bentota et Galle (partie 1)

Visiter le Sri Lanka

À cause de sa localisation et de nombreuses années de guerre civile, on a tendance à oublier le Sri Lanka parmi les meilleures destinations de voyage en Asie. Et pourtant, grâce à sa petite taille et à la variété de ses paysages, le Sri Lanka est la destination idéale pour un voyage d’une semaine, trois semaines ou même un mois ! Plages, temples, randonnées et safaris : visiter le Sri Lanka, c’est faire quelque chose de différent chaque jour. Voici la première partie d’un voyage de trois semaines, entrepris en décembre 2017.

Dans cet article, je vous présenterai notre voyage le long de la côte Ouest du Sri Lanka, de Negombo jusqu’à Galle, en passant par Colombo et Bentota.

  • NEGOMBO, son aéroport et ses embouteillages

Tout voyage au Sri Lanka (ou presque), commence à l’aéroport de Colombo. Mais attention, l’aéroport international Bandaranaike se situe en fait en périphérie de Negombo, une ville au nord de Colombo. Les deux villes ont beau n’être séparées que par une trentaine de kilomètres, à cause du trafic routier à l’abord de Colombo, il faut en moyenne une heure pour faire le trajet. Notre premier logement réservé (via Airbnb) se situait au sud de Colombo : le trajet a été long jusque là-bas ! Avec nos sacs à dos très bien remplis, nous avons préféré prendre un Uber pour cette fois.

sac à dos pour le Sri Lanka

Faites aussi attention aux rabatteurs (c’est valable pour tout le Sri Lanka) qui essaient souvent de vous convaincre de faire le trajet dans leur tuk-tuk ou vous conseillent un autre hôtel car selon eux, votre hôtel est fermé : cela peut être une ruse pour vous emmener dans un hôtel précis et récupérer une commission. Évidemment, il existe aussi de nombreux Sri Lankais qui veulent vraiment vous aider. Il faut savoir faire la part des choses.

Nous n’avons pas vraiment pris le temps de visiter Negombo, mais voici quelques endroits à voir si vous vous y attardez :

– L’ancien fort hollandais, qui est aujourd’hui une prison
– Les anciens édifices hollandais réhabilités, comme le Lagoon Resthouse
– Le marché aux poissons (il faut se lever à 6h pour voir le retour des pêcheurs)
– Les canaux

  • COLOMBO, intense et bruyante

Notre premier aperçu du Sri Lanka fut donc Colombo, et… ça peut faire un choc. Colombo est la plus grande ville du Sri Lanka et accueille plus de 560 000 habitants, ce qui en fait un endroit grouillant de monde et de bruits. Si vous avez déjà voyagé dans des grandes villes d’Asie, ou plus particulièrement dans les grandes villes indiennes, vous ne serez certainement pas surpris. Mais c’était notre premier voyage en Asie ! Combinée à la chaleur, cette première promenade fut difficile, surtout qu’il y avait beaucoup de travaux et de rénovations. Le pays se prépare à l’augmentation du tourisme.

Visiter Colombo Sri Lanka

Ce qui ne nous a pas empêché de visiter plusieurs endroits incontournables.

Le quartier du Fort : en sortant de la gare du Fort, observez la foule des habitants et des divers marchands ambulants. Promenez-vous ensuite au milieu des anciens bâtiments hollandais, dont la plupart sont joliment rénovés. Le bâtiment Cargills, rouge brique, est impressionnant.

visiter Colombo

– Le lac South Beira et le temple de Gangaramaya : pour se remettre du bruyant centre-ville, nous avons marché le long du lac, avant d’aller visiter le temple de Gangaramaya (donation de 100 roupies recommandé). C’est un temple qui accueille aussi un musée rempli de statues, de reliques et d’objets donnés par des croyants. On vous  montrera aussi une mèche de cheveux ayant appartenue à Bouddha. Libre à vous d’y croire ou non, mais rien que pour le présentoir tout en or, ça vaut le coup d’oeil.

temple de Gangaramaya
temple du cheveu de Gangaramaya

Le mémorial de l’indépendance, construit en 1948. C’est un endroit plutôt calme, en dehors de la ville. Vous pouvez ensuite aller jusqu’au parc Viharamahadevi en prenant l’Independence Avenue.

Mémorial de l'indépendance à Colombo

De Colombo à Bentota : après deux nuits de Airbnb à Dehiwala (sud de Colombo), notre prochain hébergement se situait à Bentota. Nous avons donc pris le train de 7h à Dehiwala, qui devait s’arrêter à la gare de Bentota. Concentrée sur les panneaux de gares que je voyais à ma droite, j’attendais de voir le panneau Bentota, quand soudain, le train s’arrête quelques minutes au milieu de nulle part. Ce n’est que lorsque le train repart que nous comprenons que c’était justement la gare de Bentota, mais qu’il n’y a qu’un seul quai, qu’on aurait pu voir depuis la gauche ! Nous avons donc pris un tuk tuk à Ambalangoda pour revenir sur nos pas : 24km qui n’ont finalement coûté que 6 euros environ !

prendre le train au Sri Lanka

PRENDRE LE TRAIN AU SRI LANKA
Parmi tous les moyens de transport qu’on trouve au Sri Lanka, le train n’est certainement pas le plus rapide, mais c’est le moins cher (50/90 roupies pour 1h30 de train en 3e ou 2de classe). Il est probable que vous mettiez de 3 à 4h pour parcourir 100 kilomètres, surtout dans les régions montagneuses du centre, mais les paysages et les gens que vous rencontrerez en valent la peine.
Vous pouvez rechercher des horaires de trains sur ce site et sur le site Sri Lanka Railways.

  • BENTOTA, ou le repos du guerrier

Le Sri Lanka est connu pour ses longues plages de sable doré et nous comptions bien nous relaxer un peu avant les randonnées prévues lors des semaines suivantes. Cependant, il faut savoir que de nombreuses plages de l’ouest accueillent de grosses vagues ! Nous avons adoré sauter dans ces grosses vagues, mais c’est un endroit que je ne recommanderai pas pour des parents et leurs enfants.

plage bentota

Heureusement, nous avons aussi pu nous relaxer à la chambre d’hôtes « Little Paradise », que je recommande fortement. Les chambres sont basiques mais propres, et surtout ils ont un joli jardin avec des tables pour prendre le petit déjeuner, et une piscine. Le petit déjeuner était l’un des meilleurs que nous avons mangé, avec des fruits frais et une omelette délicieuse.

Petite déjeuner au little Paradise de Bentota

Où loger à Bentota :

Little Paradise, No. 6, Pitaramba, Bentota, Sri Lanka

  • GALLE, premier coup de coeur du voyage

Jusqu’ici, le Sri Lanka nous avait bousculé avec sa foule et relaxé avec ses plages et sa nature sauvage. Mais à Galle, nous avons découvert les trésors d’architecture du pays ! Après avoir pris le train de Bentota jusqu’à Galle (100 roupies par personne), nous avons suivi un habitant qui connaissait des maisons d’hôte. Je ne voulais pas me laisser guider par un « rabatteur » mais je dois avouer qu’il nous a trouvé un bon hébergement. Nous avons donc pris une nuit au Thenu Rest, une très jolie maison d’hôte, avant d’aller visiter le fort et ses remparts sous un soleil de plomb.

Phare de Galle Sri Lanka
Visiter Galle au Sri Lanka

Il faut l’avouer, Galle est une ville bohème ou hipster, pleine de galeries d’art et de restaurants occidentaux. C’est le repaire de nombreux artistes étrangers, sûrement inspirés par les couchers de soleil sur la mer et par le phare.

Promenez-vous sur les remparts jusqu’au phare de Point Utrecht Bastion et allez déjeuner dans l’un des cafés et restaurants qui se trouvent dans l’ancien hôpital hollandais. Nous avons pris des boissons rafraichissantes et une salade de fruits de mer au Cannon Bar & Grill. Enfin, finissez la journée en allant admirer le coucher de soleil sur les remparts avant de dîner en ville. Nous avons choisi le Mama’s Roof Top pour déguster un curry traditionnel. À ne pas confondre avec le Mama’s Galle Fort, où la cuisine de Malini Perera a fait son succès…

Coucher de soleil à Galle

Se loger à Galle :

Thenu Rest : No.12, Hospital Street, Fort, Galle, Sri Lanka.

Où manger à Galle :

Cannon Grill & Bar : Hospital St, Galle 80000, Sri Lanka
Mama’s Roof Top : Leyn Baan St, Galle 80000, Sri Lanka
Mama’s Galle Fort Cafe : Rampart St, près de la tour de l’horloge, Galle 80000, Sri Lanka

Où manger à Galle

Vous avez aimé cet article ? Dans la deuxième partie, je vous emmènerai faire de la plongée et voir des éléphants dans le parc national Udawalawe.

Si vous souhaitez m’encourager, vous pouvez me faire don d’un café via Ko-Fi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.