30 pays avant 30 ans : comment j’ai dépassé cet objectif sans m’en rendre compte

Visiter 30 pays avant 30 ans

Vous avez sûrement vu passer des articles ordonnant de faire « ces 30 choses incroyables avant d’avoir 30 ans », ou même des défis de voyageurs voulant visiter 25 pays avant l’âge de 25 ans. Il y a quelques années, je m’étais dit que j’étais sur la bonne voie pour atteindre les 30 pays avant l’âge de 30 ans. Puis je n’y ai plus pensé, jusqu’à aujourd’hui… Dans quelques semaines, je vais avoir 29 ans et j’ai eu la chance de visiter 32 pays !

Les médias adorent nous abreuver d’articles type « 20 choses à faire absolument avant la vingtaine », ou « 30 choses complètement dingues à faire avant d’avoir 30 ans », sans jamais inclure des étapes clef comme « quitter son travail avant le burn-out » et « apprendre à sortir de chez soi malgré le harcèlement de rue ». Ce sont des listes qu’on lit sans trop y croire. Par contre, les défis de voyage proposant de visiter autant de pays que d’années passées sur Terre m’ont toujours intrigués. Visiter 30 pays avant 30 ans, pourquoi pas ?

Joli paysage au Cap Nord

Voyager en étant enfant

Personnellement, j’ai eu la chance de beaucoup voyager dans ma jeunesse, grâce à des parents globe-trotteurs. Mon premier voyage ? C’était un tour de l’Écosse en van et j’avais 1 an. Puis chaque été, on partait un mois en camping-car pour faire le tour d’un pays (la plupart du temps en Europe). L’avantage, à force de les suivre dans leurs aventures, c’est que j’ai rapidement fait grimper le compteur de pays ! L’inconvénient, c’est qu’il y a certains pays dont je me souviens peu. Heureusement, je peux toujours y retourner pour me rafraichir la mémoire. C’est comme ça qu’il y a deux ans, j’ai fait un mini road-trip en Écosse, à moitié avec des amis, à moitié avec mes parents, comme pour revenir sur mes premiers pas de voyageuse, mais aussi pour découvrir un pays dont je n’avais aucun souvenir !

Il y a d’autres pays que je me souviens avoir adoré, mais qui s’effacent peu à peu de ma mémoire, comme les pays scandinaves. Retourner voir un soleil qui ne se couche jamais au cercle polaire, retourner faire du chien de traîneau en Laponie ou retourner en Suède, ce serait le rêve. Et puis enfin, il y a les pays dont je n’ai vu qu’une partie, et que j’adorerai explorer plus en détail, comme les îles grecques, ou l’ouest du Canada.

30 pays en 30 ans grâce aux voyages autour du monde pendant l'enfance

30 pays avant 30 ans : je l’ai fait !

Après une enfance et une adolescence passées à voyager en famille, j’ai fini par atteindre le fameux moment où l’on cherche son indépendance. Il faut dire que passer quatre semaines coincée dans un petit espace avec ses parents et son frère, ce ne sont pas des vacances de rêve pour une ado (ingrate) de 16 ans. Évidemment, avec le recul je me rends compte que j’ai eu énormément de chance et que ce sont ces voyages en camping-car qui m’ont autant donnés la bougeotte et qui m’ont certainement donnés envie de m’expatrier.

Voyages en famille et en camping-car

Car oui, j’ai continué à voyager par moi-même. Parfois avec des amies, parfois avec un amoureux, mais aussi toute seule quand il était trop compliqué de trouver des compagnons de voyage avec les mêmes emplois du temps, budget et envies ! Ce sont des voyages qui ont une place particulière dans mon coeur : un mois à New York (deux fois), quelques jours en Islande, quelques jours en Irlande, mais aussi en Italie et en Suisse… Petit à petit, en organisant mes voyages en m’inspirant de mes parents, en faisant mes propres erreurs et en apprenant d’autres manières de visiter un pays, j’ai ajouté quelques pays à mon compteur.

Et c’est finalement mes 3 mois en Asie qui m’ont permis de dépasser l’étape symbolique des 30 pays en 30 ans ! Trois mois pour explorer le Sri Lanka (un pays que j’avais envie de voir depuis des années, sans trouver avec qui y aller), une partie de l’Inde, le Népal, la Malaisie, Singapour et la Nouvelle-Zélande. Alors bien-sûr, en trois mois il a fallu faire des choix : manque de temps, manque de budget et mauvais temps m’ont menés la vie dure ! Mais en trois mois j’ai aussi appris une nouvelle manière de voyager, moins axée sur l’organisation et plus tournée vers l’improvisation…

Voyager seule ça forme la jeunesse

32 pays en 28 ans : ma liste

Pour savoir combien de pays on a visité dans sa vie, il faut déjà définir ce qu’est un pays. Est-ce qu’un département d’Outre-mer compte pour un pays, ou une île rattachée à un pays ? Je me suis dit que non. Est-ce qu’on compte les escales dans un aéroport ? Non plus.

Voici donc la liste des 32 pays que j’ai visité (c’est-à-dire dans lesquels j’ai visité au moins une ville, sans compter mon pays d’origine), dans le désordre :

– Norvège
– Suède
– Finlande
– Danemark
– Pays-Bas (une fois avec mes parents, une fois avec mon frère et des amis)
– Allemagne (plusieurs voyages)
– Espagne
– Portugal
– Grèce
– Italie (en famille, seule et entre amies)
– Pologne
– Autriche
– République Tchèque
– Angleterre (j’ai même habité un an à Londres !)
– Ecosse (plusieurs voyages qui m’ont permis d’écrire un city guide sur Edimbourg)
– Pays de Galle
– Irlande (en famille, puis seule à Dublin et à Howth)
– Hongrie
– Roumanie
– Canada (plus précisément le Québec, en famille en 2001, puis lors d’un PVT à Montréal)
– Turquie
– Afrique du Sud
– Etats-Unis (surtout New York, 6 fois, mais aussi Washington, Philadelphie, Los Angeles, San Francisco)
– Suisse
– Islande (Reykjavik et le Golden Circle)
– Belgique
– Sri Lanka
– Inde (le Rajasthan)
– Népal
– Malaisie
– Singapour
– Nouvelle-Zélande

30 pays en 30 ans dont l'Italie et Majorque

Et puis, on peut y ajouter la France (que j’ai visité en long, en large et en travers – surtout les vignobles – grâce à mes parents), l’Île de la Réunion, Majorque

Mes conseils pour élargir son horizon en voyage

Maintenant que vous en savez un peu plus sur ma propre expérience, je souhaitais vous partager quelques astuces et conseils pour optimiser au mieux vos vacances. Tout le monde ne souhaite pas parcourir le monde et visiter chaque pays comme on collecte des badges, c’est bien normal. L’essentiel quand on voyage, c’est de découvrir une autre culture (et une autre gastronomie, miam) et de se faire de beaux souvenirs, que ce soit en enchaînant les activités ou en se ressourçant au bord de l’eau.

Mais si vous avez envie de bousculer un peu vos habitudes, commencer par optimiser vos trajets en voiture ou en avion ! Par exemple, Icelandair propose de faire une escale en Islande sur votre trajet entre l’Europe et l’Amérique du Nord, sans frais supplémentaires. Profitez-en pour rester jusqu’à 7 jours en Islande : visitez Reykjavik et le Cercle d’Or.

 

Reykjavik en Islande

Si vous avez décidé d’aller passer deux semaines dans un pays, essayez d’en apprendre plus sur les pays limitrophes : comment y aller, quelles villes visiter, où loger ? Si vous êtes en Italie du nord, vous pourriez aller passer quelques jours en Suisse. Si vous visitez Vienne, pourquoi ne pas faire quelques kilomètres pour aller en Slovaquie et visiter Bratislava ?

Certains diront que tout est une question d’organisation, tandis que d’autres vous diront au contraire que tout repose sur la spontanéité et la liberté de changer ses plans à la dernière minute…

Coucher de soleil à Galle

Et maintenant ?

Voilà. J’ai visité plus de 30 pays. J’ai visité plus de pays que mon nombre d’années. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire maintenant ? Est-ce que je vais continuer de vouloir ajouter toujours plus de pays à ma « to do list » ? Oui et non. Il y a certaines parties du monde dans lesquelles je n’ai jamais mis les pieds et que j’aimerai découvrir, comme l’Amérique du Sud. Mais comme je l’ai dit plus haut, il y a aussi des pays que j’aimerai continuer à explorer et ceux que j’estime pouvoir redécouvrir…

*

Un grand merci à ma maman, qui a patiemment fouillé dans ses albums photo pour m’envoyer des photos de nos voyages en famille ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.